Présentation

Présentation de NoSoPhi (Normes, Sociétés, Philosophies)

NoSoPhi est l’un des pôles du Centre de philosophie contemporaine de la Sorbonne, rattaché à l’Institut des sciences juridique et philosophique de la Sorbonne (ISJPS, UMR 8103) de l’Université  Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Directrice Magali Bessone, Professeure à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Adresses : Sorbonne, Escalier K (au fond de la Galerie Dumas), 2e étage, salles 511/513 (G 615) (adresse physique) ; NoSoPhi – Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, UFR 10, 17 rue de la Sorbonne, 75231 Paris Cedex 05 (adresse postale).

NoSoPhi (Normes, Sociétés, Philosophies) a été créé en 2001 par trois chercheurs, à l’initiative de Jean-François Kervégan, accompagné de Laurent Jaffro et Bruno Karsenti, qui étaient convaincus de l’existence d’un champ épistémique et normatif autonome, le champ pratique (comprenant, à grands traits, philosophie politique, philosophie du droit, philosophie sociale, philosophie économique, éthique normative et éthique appliquée) et souhaitaient mettre à l’épreuve par la discussion collective leurs convictions normatives. Sans négliger leur ancrage dans l’histoire, NoSoPhi mène des recherches ordonnées par un « souci du présent » et dans le dialogue constant entre philosophie, droit et sciences sociales et économiques.
Les membres de l’équipe travaillent toutes et tous en mobilisant des méthodologies à la fois normatives et critiques – qui ne renoncent pas à l’enquête sur les normes mais se préoccupent de faire surgir leur formation du diagnostic sur les situations sociales et politiques formulé par les agents eux-mêmes.

Le groupe de recherche est notamment structuré par deux séminaires, le séminaire NoSoPhi et le séminaire Raisons Pratiques, où des chercheurs viennent présenter leur recherche en cours. Parmi les invités les plus prestigieux on compte par exemple cette année Nadia Urbinati (Columbia University), Samuel Moyn (Yale University), Stefan Gosepath (Freie Universität Berlin), Louis Carré (Université de Namur) mais aussi Catherine Larrère (Université Paris 1), Barbara Stiegler (Université de Bordeaux), Katia Genel (Université Paris 1 et directrice du Centre Marc Bloch)…
NoSoPhi est également très actif dans l’organisation de colloques : en 2017, il a été à l’initiative du premier colloque en France sur l’œuvre de Iris Marion Young, en 2018 d’un colloque sur les Phénoménologies du genre et de la race, enfin en 2019 du premier colloque sur la Critical Race Theory en France, là encore pour ne citer que les événements scientifiques les plus récents.

Nous développons également des liens institutionnels étroits avec des universités ou des laboratoires étrangers : le CEBRAP par exemple, groupe de recherche brésilien créé sous la dictature et qui fête cette année ses 50 ans dans le contexte politique difficile que l’on sait, ou l’Institute for Philosophy and Social Science de Belgrade. A titre individuel, les chercheuses et chercheurs de NoSoPhi entretiennent des liens de collaboration avec leurs collègues des universités de Fudan (Shanghai), Pékin, Belgrade, Ljubljana, Boston College, Emory University, University College London, Université Libre de Bruxelles, Université de Genève, Université de Salerne, Université de Sao Paulo, Oxford, Frankfort, Université de Montréal, Université Laval…

Ses activités, son dynamisme, son engagement et sa visibilité internationale font de NoSoPhi un pôle de structuration très fort pour la philosophie pratique à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, soutenu par ses collaborations internationales, la solidité des liens scientifiques et humains qui unissent ses membres, comme l’engagement et à l’excellence de ses doctorants.