Séminaire du Groupe d’études sieyèsiennes

Séminaire du Groupe d’études sieyèsiennes

(organisation : Pierre-Yves Quiviger, Yann-Arzel Durelle-Marc, Erwan Sommerer)

vendredi 7 avril, 14h-16h, en Sorbonne 

(salle G 303, escalier C, 3eme étage, au fond à droite)


Julien Vincent, “Sieyès écologiste ? Les deux corps du Tiers-Etat”

Inscription ici :
https://evento.univ-paris1.fr/survey/groupe-detudes-sieye…-9hy5iy7t 

 

Résumé :

Dans cette présentation il s’agira d’identifier ce que pourrait être une “écologie” de Sieyès : non pas pour en faire de façon anachronique un précurseur de l’écologie politique telle que nous l’envisageons au XXIe siècle, mais plutôt pour mieux historiciser sa réflexion sur le “corps politique” en plaçant cette dernière dans un langage physiologique singulièrement plastique entre 1770 et 1815. Car dans les manuscrits de Sieyès, le corps politique apparaît en interaction constante avec un autre corps, naturel celui-ci, avec lequel il a partie liée : la santé du premier dépend de ses relations avec le second. Cette pensée prend une forme visuelle par la main de Sieyès : à partir d’une analyse des tableaux, schémas et dessins contenus dans ces documents manuscrits, je propose d’identifier un infléchissement majeur en l’an III. A partir de cette époque, la taxinomie condillacienne qui guidait sa réflexion laisse place à une nouvelle physiologie vitaliste. A travers elle, on discerne les éléments d’une cosmologie hybride associant étroitement des schèmes “naturalistes” à un analogisme situant le grand corps politique dans une vaste chaîne des êtres. 

Julien Vincent est maître de conférences en histoire des sciences à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne



Citer ce billet
sabinatortorella (2023, 3 avril). Séminaire du Groupe d’études sieyèsiennes. NoSoPhi. Consulté le 22 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/sflm

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search