Séminaire “Dialogues autour d’Alexandre Kojève”

Organisation du séminaire

Organisatrices : Jamila MASCAT et Sabina TORTORELLA

Sauf indication contraire, les séances se tiennent cette année à distance, sur zoom, de 16h à 18h.

Le séminaire est ouvert à tous, mais une inscription préalable est obligatoire (voir les liens indiqués pour chaque séance).

Agenda 2020-2021

Mercredi 26 mai 16h
Emmanuel PATARD : « Le dialogue philosophique entre Leo Strauss et Alexandre Kojève »
Pour s’inscrire : https://evento.univ-paris1.fr/survey/seminaire-dialogues-…-rdfjkxwn

Mardi 15 juin 16h
Tristan STORME  (Université de Nantes) : « Kojève à Plettenberg. En dialogue avec Carl Schmitt, autour de la dialectique hégélienne et de l’ordre mondial après 1945 »
Pour s’inscrire : https://evento.univ-paris1.fr/survey/seminaire-dialogues-…-jwmb373x

Mercredi 30 juin 16h
Laurent BIBARD (ESSEC) : « Kojève-Lacan : de la lutte anthropogène à la co-émergence des sexualités »
Pour s’inscrire : https://evento.univ-paris1.fr/survey/seminaire-dialogues-autour-d-alexandre-kojeve-yp241jla

Argumentaire

Cette troisième édition du séminaire se propose une relecture sélective des œuvres du Kojève de la maturité autour de plusieurs axes thématiques (le droit, le pouvoir, l’esthétique, la géopolitique et, finalement, l’histoire). Le propos de cette recherche est d’aborder la philosophie kojévienne sous le prisme de son lien avec l’actualité de son temps: au lieu de considérer Kojève en tant qu’interprète de Hegel et commentateur de l’histoire de la philosophie, il s’agit de mettre en valeur sa réflexion originale qui se dessine face aux événements de l’époque, qui dépasse les frontières des disciplines et qui se développe à travers un dialogue continu avec ses contemporains, de Schmitt à Weil, de Kandinsky à Strauss.
Si après avoir débutée sa carrière de conseiller diplomatique auprès des institutions économiques internationales, Kojève se transforme en « philosophe du dimanche », ses activités extra-philosophiques ne l’éloignent guère de l’exercice de la spéculation et demeurent des sources vitales pour sa propre réflexion philosophique. C’est ainsi que de façon programmatique, l’économie, le droit, le futur de l’Europe se trouvent intégrées au sein de la méditation de Kojève qui, néanmoins, ne cesse pas de dialoguer avec Hegel et en même temps continue à s’interroger sur ce qu’est la philosophie, quelle est sa forme la plus adaptée à ses tâches contemporaines, quelle est l’histoire de la philosophie et quel est le rôle du philosophe à l’aube de la fin de l’histoire.
Le projet s’articule en six séances : les trois premières se tiendront au printemps et les trois dernières auront lieu à l’automne 2021. Chaque séance sera consacrée à aborder la pensée de Kojève au prisme des rapports et des échanges que l’auteur a eu au fil de sa vie avec un autre philosophe. Le but est de faire ressortir les dialogues que Kojève lui-même a pu développer avec les interlocuteurs de son époque qui constituent à tous les effets des sources précieuses pour comprendre sa pensée. Chaque séance portera sur un thème en particulier de telle sorte que le dialogue sera aussi l’occasion pour se pencher sur l’un des aspects qui ont marqué la réflexion de Kojève, de la psychanalyse à l’art, de la question du pouvoir à l’interrogation sur le statut du droit. Les méditations développées par Kojève à propos des nombreux sujets et savoirs non-philosophiques seront donc le point de départ pour réfléchir à la possibilité – ainsi qu’à la nécessité – de pratiquer la philosophie au delà d’elle-même, tâche dont semblent dépendre le destin et le sens de la philosophie contemporaine.

 

Les années précédentes

2018-2019

  • Lundi 4 février 2019, 17h : Philosophie et droit : existe-t-il un nomos au-delà des frontières ?
    J-F. Kérvegan (Université Paris 1- Panthéon Sorbonne) et Jean-Claude Monod (ENS).
  • Vendredi 29 mars 2019, 17h : Philosophie et politique : qu’est-ce que l’autorité ?Massimo Palma (Suor Orsola Benincasa, Naples) et Hager Weslati (Kingston University, Londres)
  • Vendredi avril 2019, 17h : Philosophie et Economie : vers un nouvel ordre européen ?Teresa Pullano (Sciences Po – Paris) et Elodie Djordjevic (Université Paris 2 Panthéon-Assas).
  • Vendredi 17 mai 2019, 17h : Philosophie et Histoire : quel rôle pour la philosophie à la fin de l’histoire ?
    Marco Filoni et Alexis Filippucci (Université de Liège).
  • Mercredi 3 juin 2019, 17h : Philosophie et science : Raison, paradigmes, systèmes
    Frédéric Fruteau De Laclos (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) et Jamila Mascat (Utrecht University)

Argumentaire

Si à partir de 1945, après avoir débuté sa carrière de conseiller diplomatique auprès des institutions économiques internationales, Kojève se transforme en « philosophe du dimanche », ses activités extra-philosophiques ainsi que ses multiples déplacements à travers les cinq continents (Groys 2013) ne l’éloignent guère de l’exercice de la spéculation et, au contraire, demeurent des sources vitales pour sa propre réflexion philosophique.
C’est ainsi que de façon programmatique, l’économie, le droit, la géopolitique se trouvent intégrées au sein de la méditation de Kojève qui, néanmoins, ne cesse pas d’entretenir en même temps un dialogue serré avec le système monumental de la pensée hégélienne et continue à s’interroger sur ce qu’est la philosophie, quelle est sa forme la plus adaptée à ses tâches contemporaines, quelle est l’histoire de la philosophie et quel est le rôle du philosophe à l’aube de la fin de l’histoire.
Afin d’approfondir la fécondité des pistes extra-philosophiques poursuivies philosophiquement par Kojève, le projet s’articulera en cinq séances dont chacune consacrée à une thématique spécifique qui sera abordée et débattue à partir d’une relecture de textes choisis parmi les écrits tardifs de Kojève. Par ailleurs, chaque relecture sera conduite à travers un dialogue/échange entre deux spécialistes du sujet, modéré par les responsables du séminaire (cf. Structure et articulation du séminaire).
D’une part, l’opération ainsi proposée de « relire Kojève » ne se veut aucunement apologétique. De l’autre, il ne s’agit pas d’un geste purement commémoratif dicté par la contingence de l’anniversaire de sa mort.
Une telle relecture critique aspire plutôt à discuter et interroger une pratique hétérodoxe de la philosophie qui oblige cette dernière non seulement à déborder ses limites disciplinaires, mais également à assumer sa vocation éminemment pratique pour être à la hauteur de son temps, en poursuivant sa fonction à la fois diagnostique et thérapeutique à l’égard des problèmes complexes du présent. Les méditations développées par Kojève à propos de nombreux sujets et savoirs non-philosophiques seront donc le point de départ pour réfléchir à la possibilité – ainsi qu’à la nécessité – de pratiquer la philosophie au-delà d’elle-même, tâche dont semblent dépendre le destin et le sens de la philosophie contemporaine.

Le séminaire est organisé dans le cadre des activités extérieures du Collège International de Philosophie et en partenariat avec l’Istituto Italiano per gli Studi Filosofici de Naples