Séminaire « Race et Culture »


Séminaire « Race et Culture : Questionnements philosophiques »

Organisation

Organisatrices : Magali BESSONE (Univ. Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Sophie GUÉRARD DE LATOUR (ENS Lyon) et Jamila MASCAT (Utrecht Univ.)

En 2021-2022, les séances se tiendront le vendredi de 16h à 18h en format hybride (essentiellement format zoom, sauf la dernière séance de chaque semestre en présentiel). Le séminaire est co-organisé avec l’ENS de Lyon et Utrecht University.
A l’automne 2022, un retour en présentiel est envisagé.

L’inscription est obligatoire selon les indications précisées pour chaque séance.

Elles se déroulent comme suit :
– intervention d’environ 45 minutes (à partir d’un article ou d’un chapitre de livre, ou d’une recherche en cours)
– réponse par un discutant.e d’une dizaine de minutes
– discussion ouverte à tous-tes les participants.

Agenda 2021-2022

22 octobre [séance annulée]
Delphine ABADIE (Université Cheikh Anta Diop), L’Afrique du discernement : Achille Mbembe sur et avec Fanon
Pour s’inscrire : https://evento.univ-paris1.fr/survey/seminaire-race-et-cu…-vod6p220

26 novembre
Norman AJARI (Villanova University), La Théorie Critique de la Race comme ennemie publique et le moment pessimiste de la pensée noire
Pour s’inscrire : https://evento.univ-paris1.fr/survey/seminaire-race-et-cu…-i8z9g87m

17 décembre 
Soumaya MESTIRI (Université de Tunis), Y a-t-il une identité intersectionnelle ?
Pour s’inscrire : https://evento.univ-paris1.fr/survey/seminaire-race-et-cu…-ccrxbmu2

11 février 2022 
Matthieu RENAULT (Université Paris 8), Freud en Noirs et Blancs : Richard Wright et la naissance de la Black Psychoanalysis
Pour s’inscrire :

11 mars
Frédéric FRUTEAU DE LACLOS (Université Paris 1 Panthéon Sorbonne), Peaux noires, philosophies blanches
Pour s’inscrire :

1er avril
Yala KISUKIDI (Université Paris 8), Feux noirs. Une philosophie des indépendances
Pour s’inscrire :

13 mai
Alain POLICAR (Sciences Po Paris), Comment peut-on être décolonialiste ?
Pour s’inscrire :

24 juin (Présentiel à Utrecht)
Mame Fatou NIANG (Carnegie Mellon University), Pour un universalisme de notre temps
Pour s’inscrire :

 


Les années précédentes

Agenda 2020-2021

Vendredi 12 février 2021 : Magali BESSONE, Sophie GUÉRARD DE LATOUR et Jamila MASCAT, « Enjeux et objectifs du séminaire »

Vendredi 5 mars 2021 : Salim ABDELMADJID (Université Toulouse-Jean Jaurès-CRHI), «L’Afrique et la dialectique : lire V. Y. Mudimbe en vue d’un concept d’Afrique». Répondante : Delphine Abadie (Université Cheikh Anta Diop, Dakar)

Vendredi 2 avril 2021 : Hourya BENTOUHAMI (ESPE de Toulouse), « Le marronnage : une contre-politique de la reconnaissance ». Répondante : Lucie Kim-Chi Mercier (Université Paris 8/Fonds National Suisse-FNS)

Vendredi 28 mai 2021 : Claude-Olivier DORON  (Université de Paris – Paris 7), « Race et libéralisme au début du XIXe siècle ». Répondant : Zacharias Zoubir (Université Paris Nanterre)

Vendredi 2 juillet 2021 : Achille MBEMBÉ (Université du Witwatersrand), « La communauté terrestre. Réflexions sur l’ultime utopie ». Répondant : Claude Gautier (ENS-Lyon)

Argumentaire

La question des minorités raciales et culturelles – de leur conceptualisation théorique et de leur traitement normatif et politique – a soudain pris une actualité et une présence publique particulièrement saillantes avec les mouvements de protestation nés à la suite des violences policières ayant conduit à la mort de Georges Floyd aux Etats-Unis. En France, après les travaux pionniers de Colette Guillaumin et Albert Memmi, depuis plus de 20 ans des chercheurs et chercheuses produisent de la connaissance et des outils pour questionner les injustices et les inégalités qui continuent d’affecter ces minorités. Une importante partie de ces outils a été construite en réfléchissant à la position toute particulière de la France et du monde intellectuel francophone par rapport aux champs des Racial studiesBlack studiesCultural studies ou encore des théories du multiculturalisme massivement développées dans le monde anglophone. Les travaux français inspirés par ces approches critiques ont été particulièrement féconds dans de nombreux domaines en sciences humaines et sociales – sociologie, science politique, droit, démographie, histoire, littérature comparée… – mais ils restent comparativement peu développés et moins visibles en philosophie. L’enjeu du séminaire est d’offrir un lieu de réflexion pour rassembler, montrer et soutenir la dimension spécifiquement philosophique de la recherche sur la « question raciale et culturelle ». Cela s’entend de deux manières : d’une part, il est important que des approches philosophiques distinctes, qui ont parfois tendance à s’ignorer – histoire de la philosophie, philosophie normative, théorie critique, phénoménologie, épistémologie, ontologie sociale, esthétique… – partagent leurs apports propres sur l’objet qui sera au centre de nos réflexions communes. D’autre part, la réflexion philosophique se fera dans un dialogue serré et rigoureux avec les autres disciplines concernées : droit, économie, histoire et histoire de l’art, science politique, sociologie, anthropologie, langue et littérature, mais aussi biologie, génétique, sciences médicales, sciences de l’environnement, etc.